Vous êtes ici : Accueil > Données Régions - Les données DROM
Statistiques DROM - Données brutes
Précisions méthodologiques
1 - Concepts
Statistiques nationales du commerce extérieur
Les statistiques du commerce extérieur retracent les flux entre le territoire statistique d’un territoire et le reste du Monde.
Dans les statistiques publiées, le territoire statistique de la France comprend la France métropolitaine, la Principauté de Monaco (repris dans la région Provence Alpes Côte d'Azur) et les départements d’outre-mer.
Statistiques régionales du commerce extérieur
Ces échanges peuvent être déclinés par département d'arrivée, pour les importations, ou par département de départ de la marchandise, pour les exportations.
Les statistiques régionales du commerce extérieur correspondent à ces flux entre le territoire statistique de la France et le reste du monde, déclinés par région ou par département d'arrivée ou de départ de la marchandise.
Ces statistiques régionales sont également disponibles et diffusées pour l'ensemble des départements-régions d'outre-mer (DROM) mais elles ne couvrent que les échanges entre le DROM concerné et le monde à l’exclusion de la France.
Statistiques du commerce extérieur des DROM
Le concept consiste ici à assimiler chaque DROM à un territoire de référence, et à retracer les échanges de marchandises entre ce territoire et le reste du Monde.
Les statistiques présentées dans ce fichier sont différentes des statistiques régionales publiées sur le site des Douanes.
Les statistiques sur les DROM retracent les échanges de chaque DROM avec tous les pays, auxquels viennent s'ajouter les flux avec la France métropolitaine ainsi que ceux entre les DROM.
A l'inverse, les statistiques régionales ne tiennent pas compte des échanges au sein du territoire national.
2- Particularités des statistiques de la base DROM
2-1 Échanges de la Guyane

Les flux relatifs aux produits de la construction spatiale ne sont pas comptabilisés,
à savoir les 6 NC8 88026011 (Satellites de télécommunications) ; 88026019 (Véhicules spatiaux, y compris les satellites (à l'exclusion des satellites de télécommunications)) ; 88026090 (Véhicules lanceurs et véhicules sous-orbitaux) ; 88039021 (Parties des satellites de télécommunication) ; 88039029 et 88039030 (Parties de véhicules).
Ce choix date de l'intégration des DROM dans la balance commerciale de la France en 1997.
Ainsi, la balance commerciale de la Guyane ne tient volontairement pas compte de tous ces échanges afin d'obtenir une statistique permettant un suivi pertinent de l'économie locale.
L'importance du trafic de la base de Kourou masquerait toutes les autres activités.
Contrairement aux données des autres DROM, celles de Guyane sont présentées en cumul sur l'année afin de respecter le secret statistique.

2-2 Échanges de la Guadeloupe et de la Martinique

Suite à la mise en place du marché unique antillais entre la Guadeloupe et la Martinique, sont supprimées les formalités de dédouanement pour les produits fabriqués localement ainsi que ceux mis à la consommation dans l’une des deux régions, et qui font l’objet d’une expédition vers l’autre.
Toutefois, les expéditions sont soumises à des formalités, notamment l’établissement d’une déclaration mensuelle à des fins statistiques et comptables, déposée au plus tard le 10ème jour ouvrable suivant le mois de référence.
Ces déclarations « Interdom » à l’expédition sont intégrées directement dans le système d’information statistique et sont donc comptabilisées automatiquement dans les statistiques DROM.
A l’inverse, leur symétrique à l’importation n’existe pas. Ainsi, les expéditions faisant l’objet de déclarations Interdom au départ de la Martinique (respectivement Guadeloupe) ne font pas l’objet de déclarations d’importation de type DAU à l’arrivée en Guadeloupe (respectivement Martinique).
Et il n’existe pas de duplication automatique dans le système d’information statistique de ces déclarations Interdom d’expédition en tant qu’arrivées dans le DROM partenaire.
Par conséquent, un traitement correctif a été implémenté pour ajouter ces montants Interdom d’expédition de Martinique/Guadeloupe aux montants à l’arrivée en Martinique/Guadeloupe sur le principe de flux miroirs afin de corriger ce déséquilibre « statistique ».

3- Traitement de la confidentialité
Critères de confidentialité retenus :

En accord avec les critères de confidentialité retenus par la statistique publique, le traitement du secret a été réalisé sur les tableaux diffusés dans les onglets Importations et Exportations en appliquant les règles de fréquence et de dominance.
·     Une cellule ne peut être diffusée si elle contient moins de 3 opérateurs
·     Une cellule ne peut être diffusée si un opérateur représente au moins 85% de la valeur de la cellule.

Traitement appliqué :

Les cellules qui ne respectent pas ces critères forment ce que l'on appelle les cellules en secret primaire et ne sont pas diffusables.
Des traitements sont possibles pour pouvoir diffuser le maximum d'information du tableau tout en respectant les critères susmentionnés :
1- On peut par exemple regrouper des cellules entre elles de telle sorte qu'il n'y ait plus de secret primaire
2- On peut également masquer une ou plusieurs autres cellules de telle sorte que les valeurs des cellules sous secret primaire ne puissent pas être retrouvées par agrégation ou par soustraction.

Dans le cadre de la production des statistiques DROM, le traitement 1 est appliqué en priorité. Dans le cas où aucun regroupement pertinent d'un point de vue économique n'est possible, on applique alors le traitement 2.

Téléchargement des statistiques DROM

DROM
Guadeloupe
Martinique
Guyane
Réunion
Mayotte