Analyse mensuelle - novembre 2019

 
Le solde du commerce extérieur de marchandises de la France s'établit à :
-5,584 milliards d'euros

 
Version imprimable
 
Données complémentaires



En tendance, le déficit du commerce extérieur s’est stabilisé ces derniers mois après la nette dégradation enregistrée en juillet. Il atteint 5,4 milliards d’euros en novembre 2019 contre 5,3 milliards en octobre. Cette stabilité s’inscrit dans un contexte d’évolution relativement atone des importations et des exportations.

Le déficit des produits énergétiques s’alourdit un peu sous l’effet conjoint d’une hausse des importations et d’une baisse des exportations. Depuis trois mois, le solde en biens d’investissement se redresse sensiblement, en particulier en novembre en raison de la hausse des livraisons aéronautiques et spatiales. À l’inverse, le solde en biens de consommation diminue pour le 3ème mois consécutif, essentiellement sous l’effet du recul des exportations. Quant aux biens intermédiaires, le déficit reste globalement stable depuis le mois de mai 2019.
Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LE SOLDE S’EST STABILISÉ EN MOYENNE MOBILE SUR TROIS MOIS

En moyenne mobile, le solde est quasiment stable en novembre (–5,4 Mds€ par rapport à –5,3 Mds€ en octobre). Depuis sa baisse prononcée observée en juillet, il s’est stabilisé. De fait, il se situe à un niveau sensiblement plus bas qu’au cours du second trimestre 2019 (–4,8 Mds€) et que sur la période allant de novembre 2018 à janvier 2019 (–4,4 Mds€).
 
Les flux sont tendanciellement stables : les importations depuis le mois de mai 2019, les exportations depuis le mois de juillet 2019.
 
En cumul sur les 12 derniers mois glissants, le solde reste au même niveau depuis mai. Il atteint –59,4 Mds€ en novembre 2019, contre –59,0 Mds€ en mai 2019 et –61,8 Mds€ en novembre 2018.
 

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)

En Md€  Données mensuelles Moyennes mobiles centrées trois mois (2)
11.2019 10.2019 09.2019 08.2019 MM 11.2019 MM 10.2019 MM 09.2019 MM 08.2019
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -5,6 -4,9 -5,4 -5,5 -5,4 -5,3 -5,3 -5,4
Exportations 42,0 43,0 41,7 42,6 42,3 42,2 42,4 42,2
Importations 47,6 47,9 47,1 48,1 47,7 47,5 47,7 47,5
 Source : DGDDI


 


 

Echanges par produits Données CAF/FAB

LE SOLDE ÉNERGÉTIQUE SE REPLIE LÉGÈREMENT

En tendance, le solde énergétique CAF/FAB (3) diminue légèrement en novembre sous l’effet conjoint d’une poursuite de la baisse des exportations et du rebond des importations. Il se chiffre à –3,7 Mds€ en novembre.
 
Hors énergie, le solde des échanges se maintient au même niveau depuis le début du 2ème semestre 2019 pour atteindre –3,4 Mds€ en novembre 2019. Cela s’explique par le fait que la légère hausse des importations sur la période est compensée par celle des exportations. Cette stabilité du solde fait suite à une tendance baissière, installée depuis novembre 2018 à l’exception du rebond de mars.

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie

En Md€  Données mensuelles Moyennes mobiles centrées trois mois (2)
11.2019 10.2019 09.2019 08.2019 MM 11.2019 MM 10.2019 MM 09.2019 MM 08.2019
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -7,2 -6,5 -7,0 -7,2 -7,1 -6,9 -6,9 -7,0
Énergie -3,9 -3,6 -3,0 -3,9 -3,7 -3,5 -3,5 -3,5
CAF/FAB hors énergie -3,3 -2,9 -4,0 -3,3 -3,4 -3,4 -3,4 -3,5
 Source : DGDDI

 


 

LE SOLDE EN BIENS D’INVESTISSEMENT SE REDRESSE

Le solde en biens d’investissement progresse sensiblement depuis trois mois. En novembre, cela s’explique par la hausse des exportations, en particulier les livraisons aéronautiques et spatiales.
 
Cette amélioration du solde sur les trois derniers mois fait suite à une dégradation tendancielle marquée entre octobre 2018 et août 2019, période pendant laquelle les importations augmentaient tandis que les exportations stagnaient.

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens d'investissement (4)

 

LE SOLDE POUR LES BIENS DE CONSOMMATION POURSUIT SA DÉGRADATION

En moyenne mobile, le solde en biens de consommation diminue pour le 3ème mois consécutif, après s’être amélioré de mars à août 2019.
 
Ce repli s’explique essentiellement par le recul des exportations, en particulier des produits pharmaceutiques et agro-alimentaires. La progression des importations, notamment celles en articles d’habillement, cuir et chaussure, contribue également à l’accroissement du déficit en biens de consommation, mais son impact est moindre en novembre.

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

 

LE SOLDE EN BIENS INTERMÉDIAIRES RESTE STABLE

Le solde en biens intermédiaires est globalement stable depuis mai 2019. Cette stabilité s’inscrit dans un contexte d’évolution relativement atone des échanges.
 
Sur un an, les tendances les plus significatives concernent les produits chimiques de base et les produits sidérurgiques et de transformation de l’acier, pour lesquels les exportations comme les importations diminuent dans les mêmes proportions.

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)

En Md€  Données mensuelles Moyennes mobiles centrées trois mois (2)
11.2019 10.2019 09.2019 08.2019 MM 11.2019 MM 10.2019 MM 09.2019 MM 08.2019
Solde
Biens d'investissement -1,2 -0,8 -2,2 -1,8 -1,2 -1,4 -1,6 -1,8
Biens intermédiaires -1,6 -1,5 -1,6 -1,5 -1,6 -1,6 -1,6 -1,6
Biens de consommation -1,0 -1,0 -0,3 -0,4 -0,9 -0,8 -0,6 -0,4
Exportations
Biens d'investissement 15,4 16,1 14,4 15,4 15,6 15,3 15,3 15,1
Biens intermédiaires 11,0 11,0 11,1 11,1 11,0 11,0 11,1 11,0
Biens de consommation 11,7 12,0 12,3 12,0 11,9 12,0 12,1 12,1
Importations
Biens d'investissement 16,6 16,9 16,7 17,3 16,8 16,7 16,9 16,8
Biens intermédiaires 12,6 12,6 12,7 12,7 12,6 12,6 12,6 12,6
Biens de consommation 12,7 13,0 12,6 12,4 12,8 12,8 12,7 12,5
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est estimé.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(4)  Les produits manufacturés peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, ce qui est  particulièrement adapté à l'analyse économique.
 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire