Analyse mensuelle - avril 2022 Version imprimable
 
Données complémentaires



En moyenne mobile sur trois mois, le solde extérieur de biens recule de nouveau sensiblement en avril 2022 (-0,6 milliard d’euros) et atteint -12,4 milliards. La dégradation du solde énergétique sous l’effet de la hausse des prix de l’énergie est une nouvelle fois la principale responsable de cette situation. Ainsi, hors énergie le solde extérieur de biens recule plus modérément sur le mois (-0,1 milliard).

En avril 2022, les importations atteignent 58,8 milliards après avoir progressé sur trois mois à un rythme soutenu et régulier de +0,8 milliard. Les exportations progressent plus modestement ce mois-ci (+0,2 milliard). En dehors d’un recul ponctuel le mois précédent, elles sont en hausse continue depuis le début d’année 2021. La hausse des importations, comme celle des exportations continue d’être avant tout tirée par celle des prix.

Les échanges de biens de consommation et de biens intermédiaires progressent à des rythmes équivalents ce mois-ci, dans un contexte de hausse des prix alimentaires et industriels. Leurs soldes respectifs sont quasi-stables ce mois-ci. À l’inverse, le solde des échanges de biens d’investissement diminue sensiblement, entrainé par la baisse de ses exportations.
Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LA HAUSSE DES IMPORTATIONS CREUSE LE SOLDE COMMERCIAL

En moyenne mobile sur trois mois, le solde commercial se dégrade une nouvelle fois sensiblement en avril 2022 (de 0,6 Md€ après 1,3 Md€ le mois précédent) et s’établit à –12,4 Md€ : il s’agit d’un nouveau plus bas niveau historique. Des importations qui continuent de progresser de manière prononcée et des exportations qui augmentent ce mois-ci plus légèrement expliquent ce constat.
 
En avril 2022, les importations s’élèvent à 58,8 Md€ après avoir progressé de 0,8 Md€, un rythme soutenu et identique à celui observé en moyenne depuis trois mois. Les exportations progressent plus légèrement (de 0,2 Md€) après avoir reculé le mois précédent pour la première fois depuis le début de l’année 2021. Elles s’établissent ce mois-ci à 46,4 Md€.
 
La hausse des importations et exportations en valeur est portée majoritairement par la croissance des prix des biens échangés. En effet en moyenne sur trois mois, en avril 2022 les prix augmenteraient de 7 % à l’importation et 4 % à l’exportation, pour des valeurs échangées qui augmentent à un rythme nettement inférieur (respectivement de 4,7 % et 0,8 %).
 
En cumul sur douze mois glissants, le solde commercial poursuit sa dégradation et s’établit à –106,6 Md€.
 

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)


En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 04.2022 MM 03.2022 MM 02.2022 MM 01.2022 04.2022 03.2022 02.2022 01.2022
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -12,4 -11,8 -10,5 -10,2 -12,2 -12,6 -10,6 -8,4
Exportations 46,4 46,2 46,5 46,0 46,7 46,0 45,9 47,7
Importations 58,8 58,0 57,1 56,2 58,9 58,6 56,5 56,1
 Source : DGDDI



 

Echanges par produit Données CAF/FAB

LE SOLDE ÉNERGÉTIQUE POURSUIT SA CHUTE

En avril 2022, le solde énergétique recule de 0,5 Md€, à un rythme toutefois moindre que sur les six derniers mois (-0,7 Md€ en moyenne). En effet, la facture énergétique poursuit sa progression à un rythme toujours soutenu mais qui semble ralentir (+0,6 Md€ ce mois-ci contre +0,8 Md€ sur les six mois précédents en moyenne), dans le sillage des évolutions de prix des hydrocarbures naturels.
 
Hors énergie, le solde du commerce extérieur diminue légèrement, de 0,1 Md€ sous l’effet d’une croissance un peu plus marquée des importations que des exportations (respectivement +0,2 Md€ et +0,1 Md€).

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie


En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 04.2022 MM 03.2022 MM 02.2022 MM 01.2022 04.2022 03.2022 02.2022 01.2022
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -14,4 -13,8 -12,5 -12,1 -14,2 -14,7 -12,6 -10,3
Énergétique -8,3 -7,8 -7,0 -6,4 -8,8 -7,9 -6,8 -6,3
CAF/FAB hors énergie -6,1 -6,0 -5,5 -5,7 -5,4 -6,8 -5,8 -4,0
 Source : DGDDI

 


LES EXPORTATIONS DE BIENS D’INVESTISSEMENT CONTINUENT DE DIMINUER

Après avoir progressé sensiblement depuis décembre 2021, le solde des biens d’investissement recule depuis deux mois et s’établit à ‑2,7 Md€. Les exportations de biens d’investissement diminuent ce mois-ci (de 0,2 Md€), comme depuis le début de l’année, en raison du recul marqué des exportations de matériels de transports. Les importations de leur côté sont quasi-stables depuis deux mois.
 

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) des biens d'investissement (4)

 

LES ÉCHANGES DE BIENS DE CONSOMMATION PROGRESSENT

Le solde des biens de consommation augmente légèrement de 0,1 Md€ et s’établit en avril 2022 à ‑1,0 Md€. Les importations et exportations de biens de consommation progressent depuis trois mois à des rythmes proches. Ces évolutions en valeur sont entièrement portées par la hausse des prix des matières premières alimentaires.
 

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

LE SOLDE DES BIENS INTERMÉDIAIRES EST STABLE

Les échanges de biens intermédiaires progressent en avril 2022 à des rythmes très proches de 0,2 Md€ à l’importation et 0,1 Md€ à l’exportation, et le solde des biens intermédiaire reste stable sur le mois à ‑2,8 Md€. La hausse des échanges en valeur sur le mois est entièrement portée par la hausse des prix des biens intermédiaires (notamment des matières premières industrielles) qui augmenteraient de 2,2 % à l’importation et 2,0 % à l’exportation.
 

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)


 
En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 04.2022 MM 03.2022 MM 02.2022 MM 01.2022 04.2022 03.2022 02.2022 01.2022
Solde
Biens d'investissement -2,7 -2,5 -2,2 -2,4 -2,0 -3,2 -2,3 -1,1
Biens intermédiaires -2,8 -2,8 -2,9 -2,8 -2,7 -2,9 -2,8 -2,9
Biens de consommation -1,0 -1,1 -0,9 -1,0 -1,0 -1,1 -1,2 -0,5
Exportations
Biens d'investissement 13,0 13,2 13,6 13,7 13,4 12,6 13,4 14,8
Biens intermédiaires 13,9 13,8 13,7 13,4 14,0 13,8 13,7 13,6
Biens de consommation 13,8 13,7 13,7 13,5 13,8 13,8 13,5 13,9
Importations
Biens d'investissement 15,7 15,7 15,8 16,1 15,4 15,9 15,8 15,9
Biens intermédiaires 16,8 16,6 16,6 16,2 16,7 16,7 16,5 16,5
Biens de consommation 14,9 14,8 14,7 14,5 14,8 14,9 14,7 14,4
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est estimé.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(4)  Les produits manufacturés peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, ce qui est  particulièrement adapté à l'analyse économique.
 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire