Analyse mensuelle - novembre 2022 Version imprimable
 
Données complémentaires


En moyenne mobile sur trois mois, en novembre 2022, la balance commerciale de biens continue de se redresser (+ 1,1 milliard après + 0,7 milliard en octobre), et s’établit à - 13,0 milliards d’euros. Comme au mois précédent, ce regain est essentiellement porté par l’amélioration de la balance énergétique.

En novembre 2022, les importations poursuivent leur recul (-1,5 milliard après -1,1 milliard), pour atteindre 64,3 milliards, en lien avec la baisse des importations de produits énergétiques. Les exportations diminuent également en novembre 2022, de 0,4 milliard soit autant que le mois précédent, et s’établissent à 51,3 milliards.

Le solde énergétique s’améliore de 1,4 milliard, sous l’effet simultané d’un recul des importations (-1,4 milliard) –dans un contexte de baisse des prix à l’importation des produits énergétiques– et d’exportations stables en valeur.

Le solde des échanges de biens d’investissement ainsi que celui des biens intermédiaires se dégradent de 0,4 milliard et 0,1 milliard respectivement. Quant au solde des biens de consommation, il s’améliore légèrement de 0,1 milliard sur le mois.


Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LE SOLDE COMMERCIAL CONTINUE DE S’AMÉLIORER

En moyenne mobile sur trois mois, le solde commercial s’améliore de 1,1 Md€ en novembre 2022 pour s’établir à -13,0 Md€. En effet, les importations ont nettement reculé alors que les exportations ont diminué plus modérément.
 
Ainsi, les importations se contractent de -1,5 Md€, pour atteindre 64,3 Md€. Comme depuis le début de l’année, l’évolution des importations est portée par celle des approvisionnements énergétiques qui baissent de 1,4 Md€ ce mois-ci. Dans le même temps, les exportations diminuent de nouveau, de 0,4 Md€ comme le mois précédent, et atteignent 51,3 Md€.
 
En cumul sur 12 mois glissants, le solde commercial poursuit toutefois sa dégradation et atteint - 159,5 Md€.
 

 

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)


En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 11.2022 MM 10.2022 MM 09.2022 MM 08.2022 11.2022 10.2022 09.2022 08.2022
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -13 -14,1 -14,8 -16,3 -13,8 -11,6 -16,8 -16,1
Exportations 51,3 51,7 52,1 51,4 51,0 51,8 52,3 52,1
Importations 64,3 65,8 66,9 67,7 64,8 63,4 69,1 68,2

 Source : DGDDI



 

Echanges par produit Données CAF/FAB

LE NET REDRESSEMENT DU SOLDE COMMERCIAL ÉNERGÉTIQUE SE CONFIRME

En moyenne mobile sur 3 mois, le solde énergétique s’est à nouveau sensiblement amélioré de 1,4 Md€ (après + 1,0 Md€ en octobre), et s’établit à - 8,5 Md€. Le montant des approvisionnements en énergie, principalement porté par la variation des prix, a en effet diminué de 10,4 % (après - 8,2 % en octobre et - 7,0 % en septembre) après avoir continuellement augmenté depuis la fin de l’année 2020. Les exportations d’énergie, qui pèsent moins sur le solde, sont stables après avoir diminué de 2,8 % en octobre.
 
En novembre 2022, le solde du commerce extérieur hors énergie se dégrade légèrement (- 0,3 Md€) pour s’établir à - 6,7 Md€, les exportations diminuant davantage (- 0,4 Md€) que les importations (- 0,1 Md€).

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie


En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 11.2022 MM 10.2022 MM 09.2022 MM 08.2022 11.2022 10.2022 09.2022 08.2022
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -15,2 -16,3 -17,1 -18,6 -16,0 -13,8 -19,1 -18,4
Énergétique -8,5 -9,9 -10,9 -12,1 -8,4 -8,7 -12,5 -11,6
CAF/FAB hors énergie -6,7 -6,4 -6,2 -6,5 -7,6 -5,1 -6,6 -6,8

* Les données sur les importations et les exportations de gaz ont été révisées depuis janvier 2021 suite à la réception de données rectificatives sur cette période. En particulier, le solde énergétique cumulé depuis le début de l’année 2022 est ainsi revu à la baisse de 2,1 Md€.  

 Source : DGDDI


LE SOLDE DES ÉCHANGES DE BIENS D’INVESTISSEMENT SE REPLIE

En novembre 2022, le solde des biens d’investissement s’établit à - 3,0 Md€. Il diminue de 0,4 Md€ après s’être régulièrement amélioré depuis le mois de juillet 2022. Ce recul du solde s’explique par une baisse des exportations (- 0,5 Md€) bien plus nette que celle des importations (- 0,1 Md€).
 

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) des biens d'investissement (4)

 

LE SOLDE DES ÉCHANGES DE BIENS DE CONSOMMATION S’AMÉLIORE DE NOUVEAU LÉGÈREMENT

En novembre 2022, le solde des biens de consommation augmente de nouveau légèrement, de 0,1 Md€, pour s’établir à - 1,1 Md€. Les exportations pour cette famille de biens sont stables alors que les importations diminuent de 0,1 Md€.
 

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

LE SOLDE DES ÉCHANGES DE BIENS INTERMÉDIAIRES SE DÉTÉRIORE LÉGÈREMENT

En novembre 2022, le solde des biens intermédiaires poursuit sa baisse (- 0,1 Md€) pour atteindre - 3,3 Md€, les importations augmentant de 0,1 Md€ tandis que les exportations restent stables.
 

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)


 
En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 11.2022 MM 10.2022 MM 09.2022 MM 08.2022 11.2022 10.2022 09.2022 08.2022
Solde
Biens d'investissement -3,0 -2,6 -2,8 -3,1 -3 -2,3 -2,6 -3,4
Biens intermédiaires -3,3 -3,2 -3,1 -3,1 -3,6 -2,7 -3,4 -3,1
Biens de consommation -1,1 -1,2 -1,3 -1,2 -1,4 -1,0 -1,4 -1,3
Exportations
Biens d'investissement 15,0 15,5 15,4 14,9 15,2 15,3 16,0 14,9
Biens intermédiaires 14,5 14,5 14,8 14,8 14,2 14,8 14,5 15,1
Biens de consommation 15,0 15,0 14,9 14,8 14,9 14,9 15,1 14,8
Importations
Biens d'investissement 18,0 18,1 18,2 18,0 18,2 17,6 18,6 18,3
Biens intermédiaires 17,8 17,7 17,9 17,9 17,8 17,5 17,9 18,2
Biens de consommation 16,1 16,2 16,2 16,0 16,3 15,9 16,5 16,1
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est estimé.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)