Analyse mensuelle - juillet 2022 Version imprimable
 
Données complémentaires



En moyenne mobile sur trois mois, en juillet 2022, le solde extérieur poursuit sa dégradation. Il recule de 0,5 milliard d’euros (après –0,4 milliard en juin), et s’établit à -14,0 milliards. Cette baisse est portée par la balance énergétique qui se détériore de 0,6 milliard sur le mois. Ainsi, hors énergie, le solde est quasi-stable en juillet (+0,1 milliard), comme depuis les 5 derniers mois.

En juillet 2022, les importations continuent de croître. Elles augmentent de 0,7 milliard (après 1,1 milliard en juin), pour atteindre 63,2 milliards. Cette hausse des importations s’explique par le renchérissement de la facture énergétique qui augmente de 0,4 milliard en juillet, dans le sillage de la hausse des importations en électricité et de pétrole raffiné. Sur la période, les exportations sont moins dynamiques que les importations, et progressent de 0,2 milliard en juillet (après +0,6 milliard en juin), pour se porter à 49,2 milliards.

Les soldes des échanges de biens de consommation et de biens d’investissement sont stables en juillet. Dans le même temps, le solde des biens intermédiaires continue à s’améliorer quant à lui, sous l’effet d’une hausse des exportations légèrement plus dynamique que celle des importations depuis le mois d’avril.
Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LA DÉGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL SE POURSUIT

En moyenne mobile sur trois mois, le solde commercial diminue de 0,5 Md€ en juillet 2022 – un rythme proche de celui du mois précédent (-0,4 Md€ en juin) – et s’établit à –14,0 Md€. Des importations qui continuent d’augmenter alors que les exportations croissent modérément, sont la raison de ce recul.
 
Ainsi, en juillet 2022, les importations poursuivent leur hausse (+0,7 Md€ après +1,1 Md€ en juin et +1,3 Md€ en mai), et s’élèvent à 63,2 Md€. Comme les 11 mois précédents, cette hausse est principalement portée par la facture énergétique qui a augmenté de 0,4 Md€ ce mois-ci, contre 0,7 Md€ pour le total des importations. Dans le même temps, les exportations sont moins dynamiques sur le mois. Elles progressent ainsi de 0,2 Md€ en juillet (après +0,6 Md€ en juin et +1,2 Md€ en mai) pour atteindre 49,2 Md€.
 
En cumul sur 12 mois glissants, le solde commercial poursuit sa dégradation et atteint –129,8 Md€.
 

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)


En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 07.2022 MM 06.2022 MM 05.2022 MM 04.2022 07.2022 06.2022 05.2022 04.2022
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -14,0 -13,5 -13,1 -13,0 -14,5 -13,1 -12,9 -13,2
Exportations 49,2 49,0 48,4 47,2 48,7 49,9 48,2 47,1
Importations 63,2 62,5 61,4 60,1 63,3 63,0 61,1 60,3
 Source : DGDDI



 

Echanges par produit Données CAF/FAB

HORS ÉNERGIE, LE SOLDE COMMERCIAL STABLE SUR QUATRE MOIS

En juillet 2022, hors énergie, le solde du commerce extérieur est quasi-stable (+0,1 Md€ après -0,1 Md€ en juin) à -6,2 Md€. Les exportations augmentent légèrement plus ce mois-ci (+0,4 Md€ après +0,6 Md€) que les importations (+0,3 Md€ après +0,7 Md€). Depuis 5 mois le solde du commerce extérieur hors énergie est relativement stable et oscille entre -6,1 Md€ et -6,3 Md€.
 
Le solde énergétique quant à lui diminue nettement (-0,6 Md€) ce mois-ci. Cela s’explique par la facture énergétique qui continue d’augmenter (+0,4 Md€), concomitant à la hausse des importations d’électricité et de pétrole raffiné, alors que les exportations énergétiques diminuent (-0,2 Md€).

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie


En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 07.2022 MM 06.2022 MM 05.2022 MM 04.2022 07.2022 06.2022 05.2022 04.2022
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -16,1 -15,6 -15,2 -15,0 -16,7 -15,2 -15,0 -15,3
Énergétique -9,9 -9,3 -9,0 -8,7 -10,4 -9,0 -8,6 -9,4
CAF/FAB hors énergie -6,2 -6,3 -6,2 -6,3 -6,3 -6,2 -6,4 -5,9
 Source : DGDDI

 


LE SOLDE DES ÉCHANGES DE BIENS D’INVESTISSEMENT DIMINUE LÉGÈREMENT

En juillet 2022, le solde des biens d’investissement s’établit à –3,2 Md€. Il baisse moins vite qu’en juin (-0,1 Md€ en juillet après -0,3 Md€). Cela est dû au fait que les importations de biens d’investissement ont légèrement ralenti (+0,2 Md€ après +0,4 Md€ en juin), tandis que les exportations restent relativement stables depuis le mois de mai.
 

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) des biens d'investissement (4)

 

LE SOLDE DES ÉCHANGES DE BIENS DE CONSOMMATION EST STABLE

Le solde des biens de consommation est stable en juillet 2022, à –0,8 Md€. Les exportations comme les importations progressent de 0,1 Md€ sur le mois. Tendanciellement, le solde s’améliore légèrement depuis le début de l’année (+0,2 Md€ entre janvier et juillet 2022) soutenu par les exportations qui augmentent de 1,0 Md€ et les importations de 0,7 Md€ par rapport à leurs niveaux au mois de janvier 2022.
 

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

LE SOLDE DES ÉCHANGES DE BIENS INTERMÉDIAIRES BIEN ORIENTÉ

En juillet 2022, le solde des biens intermédiaires s’améliore à nouveau très légèrement et atteint –2,8 Md€. Les exportations augmentent de 0,1 Md€ alors que les importations sont stables. Depuis le mois d’avril les exportations ont progressé de 0,8 Md€ et les importations de 0,6 Md€, soit un gain de +0,2 Md€ du solde sur la période.
 

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)


 
En Md€  Moyennes mobiles centrées, sur trois mois (2) Données mensuelles
MM 07.2022 MM 06.2022 MM 05.2022 MM 04.2022 07.2022 06.2022 05.2022 04.2022
Solde
Biens d'investissement -3,2 -3,1 -2,8 -2,8 -3,2 -3,2 -3,0 -2,1
Biens intermédiaires -2,8 -2,9 -2,9 -3,0 -2,9 -2,7 -3,2 -2,9
Biens de consommation -0,8 -0,8 -1,0 -0,9 -0,7 -1,1 -0,7 -1,2
Exportations
Biens d'investissement 13,6 13,6 13,6 13,2 13,6 13,9 13,2 13,5
Biens intermédiaires 14,9 14,8 14,6 14,1 14,7 15,3 14,5 14,1
Biens de consommation 14,5 14,4 14,2 14,0 14,5 14,5 14,3 13,9
Importations
Biens d'investissement 16,9 16,7 16,3 15,9 16,8 17,1 16,2 15,6
Biens intermédiaires 17,8 17,8 17,6 17,2 17,6 18,0 17,6 17,0
Biens de consommation 15,3 15,2 15,2 15,0 15,1 15,6 15,0 15,1
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est estimé.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(4)  Les produits manufacturés peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, ce qui est  particulièrement adapté à l'analyse économique.
 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire