Analyse trimestrielle - 3ème trimestre 2023 Version imprimable
 
Données complémentaires




Au 3e trimestre 2023, le solde commercial FAB/FAB de la France s’améliore de 0,3 milliard d’euros et atteint -25,3 milliards. Néanmoins, il augmente à un rythme bien inférieur aux fortes hausses des trois trimestres précédents. L’amélioration du solde est essentiellement due aux « autres produits industriels » -portés particulièrement par les produits du textile-habillement, cuir et chaussures et par ceux de la chimie de base– ainsi qu’aux équipements mécaniques, électriques, électroniques et informatiques. À l’inverse, les soldes des matériels de transport et de l’énergie se dégradent, après s’être tous deux fortement améliorés au trimestre précédent.

Les importations diminuent au 3e trimestre 2023 par rapport au trimestre précédent (-1,4 %). Leur baisse est majoritairement due au repli des importations de produits manufacturés, en particulier de textile-habillement, cuir et chaussures et de produits chimiques et, dans une moindre mesure, d’équipements mécaniques, électriques et électroniques. Pour leur part, les importations de matériels de transport sont en hausse, tout comme celles d’énergie dans un contexte de rebond du prix du pétrole.

Les exportations sont en baisse au 3e trimestre 2023 (-1,4 %). Leur diminution est majoritairement due au net recul des exportations de matériels de transport, faisant suite à des ventes dynamiques au 2e trimestre de produits de la construction aéronautique et spatiale et de navires et bateaux.

Cette baisse des exportations se retrouve également chez les principaux voisins européens de la France, à l’exception de l’Italie. Malgré l’amélioration de son solde commercial, la France perd de nouveau des parts de marché ce trimestre : la demande mondiale qui lui est adressée augmente légèrement ce trimestre tandis que ses ventes à l’étranger ont reculé.
Solde commercial de la France (biens)


Au 3e trimestre 2023, le solde commercial FAB/FAB s’améliore de 0,3 Md€, un rythme bien inférieur aux fortes hausses constatées les 3 trimestres précédents (+7,6 Md€ en moyenne, figure 1). L’amélioration ce trimestre résulte d’importations qui, en valeur, diminuent davantage que les exportations. Le solde commercial demeure néanmoins bien plus dégradé que sur la période pré-Covid ( -14,4 Md€ en moyenne en 2019 contre -25,3 Md€ au 3e trimestre 2023), mais s’est amélioré de 23,0 Md€ par rapport à son point bas atteint un an plus tôt, au 3e trimestre 2022.

1-  CHIFFRES CLES DU COMMERCE EXTERIEUR

Données brutes Données CVS-CJO
2021 2022 2022 2023 4 derniers
trimestres
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3
 Solde FAB/FAB (en Md€) -86,3 -164,6 -33,6 -41,7 -48,3 -40,8 -30,4 -25,5 -25,3 -121,9
 variation (en Md€) -21,3 -78,3 -3,7 -8,1 -6,7 7,6 10,4 4,8 0,3 31,6
 Exportations FAB (en Md€) 501,9 595,9 141,3 145,0 155,5 154,1 151,4 154,2 152,0 611,7
 Taux d'évolution (en %) 17,1% 18,7% 6,7% 2,7% 7,2% -0,9% -1,8% 1,8% -1,4% 6,5%
 Importations CAF (en Md€) 588,1 760,5 174,9 186,7 203,8 194,9 181,8 179,7 177,2 733,6
 Taux d'évolution (en %) 19,1% 29,3% 7,7% 6,8% 9,2% -4,4% -6,8% -1,1% -1,4% 0,8%
 Solde CAF/FAB (en Md€) -106,3 -190,5 -39,6 -48,1 -55,3 -47,4 -36,6 -31,6 -31,3 -147,0

Source : DGDDI - y compris matériel militaire et y compris sous le seuil


En données CAF/FAB, par grandes composantes, l’amélioration du solde commercial est portée par les produits agricoles (+0,2 Md€, figures 2 et 3). La hausse du solde agricole provient du recul des importations, en valeur, plus marqué que celui des exportations.

Le solde des produits manufacturés est quasi stable ce trimestre (+0,1 Md€) et atteint -14,0 Md€. Il est porté par les « autres produits industriels » , en particulier par le textile-habillement, cuir et chaussures (+0,9 Md€) et les produits chimiques de base (+0,8 Md€), ainsi que par les équipements mécaniques, électriques, électroniques et informatiques (+0,9 Md€) tandis que les matériels de transport reculent nettement ( -2,7 Md€), principalement les produits de l’industrie aéronautique et spatiale ( -1,7 Md€) et, dans une moindre mesure, les navires et bateaux ( -0,9 Md€).

Par ailleurs, outre les produits agricoles et les produits manufacturés, le solde du matériel militaire progresse également (+0,5 Md€), en raison de la hausse des exportations et de la baisse des importations.

Le solde de l’énergie se détériore légèrement ( -0,6 Md€), après trois trimestres consécutifs de nette hausse. Ce solde atteint -17,9 Md€. Sa baisse est pour l’essentiel tirée par les hydrocarbures naturels ( -1,6 Md€) et, dans une bien moindre mesure, par l’électricité ( -0,2 Md€).

2-  SOLDE PAR PRODUITS (EN MILLIARDS D'EUROS)

T2-2023 T3-2023 Variation
 Ensemble CAF/FAB y compris matériel militaire et y compris sous le seuil -31,6 -31,3 0,3
    dont Produits de l'agriculture (AZ) 0,3 0,4 0,2
    dont Energie (DE,C2) -17,3 -17,9 -0,6
       dont Hydrocarbures naturels (B06Z) -13,3 -14,9 -1,6
       dont Produits pétroliers raffinés (C19Z) -5,3 -4,5 0,8
       dont Eléctricité (D35A) 1,2 1,0 -0,2
    dont Produits manufacturés (C1, C3, C4, C5) -14,1 -14,0 0,1
     Produits des industries agroalimentaires (C1) 1,3 1,5 0,1
     Equipements mécaniques, électroniques et informatiques (C3) -10,4 -9,6 0,9
     Matériel de transport (C4) 3,1 0,3 -2,7
     dont Automobile (C29A, C29B) -6,1 -6,3 -0,2
     dont Produits de l'industrie aéronautique et spatiale (C30C) 9,0 7,3 -1,7
     dont Navires et bateaux (C30A) 0,9 0,0 -0,9
    Autres produits industriels (C5) -8,1 -6,2 1,9
     dont Textiles, habillement, cuir et chaussures (CB) -2,1 -1,3 0,9
     dont Produits chimiques de base, produits azotés, matières plastiques et caoutchouc synthétique (C20A) 0,4 1,2 0,8
     dont Produits pharmaceutiques (C21Z) -0,2 -0,6 -0,4

Source : DGDDI - données CAF/FAB, CVS-CJO

3-  EVOLUTION DES SOLDES PAR PRODUITS

 


Source : DGDDI - données CAF/FAB, CVS-CJO


 
 

 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire


Pour lire la suite, téléchargez la version imprimable