Analyse mensuelle - mai 2020

 
Le solde du commerce extérieur de marchandises de la France s'établit à :
-7,051 milliards d'euros

 
Version imprimable
 
Données complémentaires



En mai 2020, la dégradation des importations et exportations françaises observée en mars et avril s’interrompt. Une légère reprise s’amorce, les échanges rejoignant approximativement les 3/4 de leur niveau d’avant la crise. Le déficit s’accroît sensiblement pour le deuxième mois consécutif (+2,0 milliards d’euros après +2,1 en avril) pour atteindre 7,1 milliards d’euros.

En mai, le déficit énergétique reste à un niveau historiquement faible. Hors énergie, le déficit augmente de nouveau sous l’effet du rebond plus important des importations comparativement à celui des exportations. Les flux extérieurs de biens de consommation et de biens intermédiaires se redressent mais restent encore en-dessous de 1/5 par rapport aux niveaux de février 2020. Les flux de biens d’investissement se redressent également, nettement plus pour les importations que pour les exportations.
Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LES IMPORTATIONS ET LES EXPORTATIONS REBONDISSENT EN MAI 2020

En données mensuelles corrigées des variations saisonnières et des effets de jours ouvrables, le déficit augmente sensiblement en mai 2020 pour le deuxième mois consécutif (7,1 Mds€ après 5,1 Mds€ en avril et 3,0 Mds€ en mars). Il s’approche du niveau record de 7,4 milliards d’euros atteint en février 2012 et janvier 2017. Cette hausse du déficit s’explique par le rebond plus sensible des importations comparativement à celui des exportations. Cette reprise des échanges est liée notamment à la fin du confinement
 
En mai 2020, les importations comme les exportations rebondissent après deux mois de forte chute. Les exportations progressent de 4,0 milliards d’euros en mai après avoir reculé de 7,1 milliards en mars puis de 12,5 milliards en avril. Les importations augmentent de 5,9 milliards d’euros après avoir diminué de 9 milliards d’euros en mars puis de 9,4 milliards en avril.
 

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)


En Md€  Moyennes mobiles centrées trois mois (2) Données mensuelles
MM 05.2020 MM 04.2020 MM 03.2020 MM 02.2020 05.2020 04.2020 03.2020 02.2020
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -5,1 -4,3 -4,6 -7,1 -5,1 -3,0 -4,9
Exportations 28,8 33,7 39,3 27,7 23,7 35,2 42,3
Importations 33,9 38,0 43,9 34,7 28,8 38,2 47,2
 Source : DGDDI



 

Echanges par produits Données CAF/FAB

LE DÉFICIT HORS ÉNERGIE S’ACCROÎT DE NOUVEAU

En données mensuelles, le déficit hors énergie augmente très fortement pour le deuxième mois consécutif, passant de 1,5 milliard d’euros en mars à 4,5 milliards en avril puis à 6,3 milliards en mai. Cette nouvelle détérioration du solde est liée à la reprise plus importante des importations en mai comparativement à celle des exportations.
 
Le déficit énergétique augmente légèrement tout en restant à un niveau historiquement faible. Cette légère dégradation du solde énergétique s’explique par la reprise partielle des importations, notamment celles en pétrole raffiné.

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie


En Md€  Moyennes mobiles centrées trois mois (2) Données mensuelles
MM 05.2020 MM 04.2020 MM 03.2020 MM 02.2020 05.2020 04.2020 03.2020 02.2020
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -6,2 -5,6 -6,1 -8,2 -6,1 -4,3 -6,5
Énergie -2,1 -2,6 -3,2 -1,9 -1,6 -2,8 -3,5
CAF/FAB hors énergie -4,1 -3,0 -2,9 -6,3 -4,5 -1,5 -3,0
 Source : DGDDI

 


LE DÉFICIT EN BIENS D’INVESTISSEMENT CONTINUE D’AUGMENTER

En mai 2020, la dégradation du solde en biens d’investissement se poursuit : –3,2 milliards d’euros après –2,3 milliards en avril et –1,3 milliard en mars, du fait des livraisons historiquement basses des produits de la construction aéronautique et spatiale.
 
Cette nouvelle augmentation du déficit s’explique par une moindre reprise des exportations (7,2 milliards en mai contre 4,9 en avril) comparativement aux importations (10,4 milliards contre 7,3 en avril), notamment pour les produits de la construction automobile et les téléphones et équipements de communication.

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens d'investissement (4)

 

LES IMPORTATIONS DE MASQUES DÉTÉRIORENT LE SOLDE EN BIENS DE CONSOMMATION

En mai 2020, le solde en biens de consommation se dégrade de nouveau après la forte chute d’avril. Les exportations rebondissent (9,1 milliards d’euros en mai après 8,0 en avril et 11,2 en mars).
 
Les importations se redressent plus nettement (11,7 milliards d’euros en mai après 9,8 en avril et 11,1 en mars) sous l’effet du pic des approvisionnements en produits de l’industrie textile (2,1 milliards), notamment les masques de protection.

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

LES ÉCHANGES DE BIENS INTERMÉDIAIRES REBONDISSENT DE FAÇON ÉGALE

Le solde en biens intermédiaires est relativement stable depuis deux mois, après l’amélioration sensible de mars. Cela s’explique en mai par le rebond simultané et d’ampleur égale des importations (9,5 milliards d’euros en mai après 8,7 en avril et 10,6 en mars) et des exportations (8,7 milliards en mai après 7,9 en avril et 9,8 en mars).
 
Cette reprise partielle des échanges est liée à la sortie de confinement.

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)


 
En Md€  Moyennes mobiles centrées trois mois (2) Données mensuelles
MM 05.2020 MM 04.2020 MM 03.2020 MM 02.2020 05.2020 04.2020 03.2020 02.2020
Solde
Biens d'investissement -2,3 -1,7 -1,6 -3,2 -2,3 -1,3 -1,4
Biens intermédiaires -0,8 -1,1 -1,4 -0,8 -0,8 -0,9 -1,6
Biens de consommation -1,4 -0,8 -0,4 -2,6 -1,7 0,1 -0,8
Exportations
Biens d'investissement 7,7 10,3 13,3 7,2 4,9 10,9 15,0
Biens intermédiaires 8,8 9,5 10,4 8,7 7,9 9,8 10,9
Biens de consommation 9,5 10,4 11,8 9,1 8,0 11,2 12,1
Importations
Biens d'investissement 9,9 11,9 14,9 10,4 7,3 12,2 16,4
Biens intermédiaires 9,6 10,6 11,8 9,5 8,7 10,6 12,5
Biens de consommation 10,9 11,2 12,2 11,7 9,8 11,1 12,9
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est habituellement estimé. Toutefois, en raison du caractère atypique des mois de mars, avril et mai dans le contexte de crise sanitaire Covid-19, nous avons renoncé ce mois-ci à extrapoler le mois de juin.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(4)  Les produits manufacturés peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, ce qui est  particulièrement adapté à l'analyse économique.
 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire