Vous êtes ici : Accueil > Glossaire
Glossaire
Méthodologie

CVS-CJO
Les séries mensuelles du commerce extérieur de biens - importations, exportations et soldes - sont susceptibles d’être affectées par des phénomènes récurrents de type saisonnier ainsi que par la composition du mois en jours ouvrables. Par exemple, chaque mois d’août, un creux est observé pour les séries d’importation et d’exportation. Ce creux dans l'activité économique chaque mois d’août s’explique notamment par les nombreuses fermetures d'entreprises. Or, ces variations régulières masquent les effets de la conjoncture économique que le statisticien cherche à mettre en évidence.
 
De la même façon, la composition du mois en jours ouvrables peut entraîner des variations économiques sans lien avec les évolutions conjoncturelles. Ainsi, plus de la moitié de la hausse brute de 34% des exportations de véhicules automobiles entre mai 2010 et mai 2011 serait liée à la composition en jour ouvrables, le mois de mai 2011 se distinguant des autres mois de mai habituels avec seulement deux jours fériés, tombant de plus le dimanche.
 
Aussi, pour calculer des évolutions qui reflètent au mieux les évolutions conjoncturelles des importations, des exportations ou du solde, les séries brutes sont corrigées des variations saisonnières et des effets de jours ouvrables (séries « CVS-CJO »).

CAF/FAB
CAF : les marchandises sont valorisées à la frontière du pays importateur, « coûts, assurances et fret » inclus jusqu’à cette limite.
 
FAB : les marchandises sont valorisées à la frontière du pays exportateur, « franco à bord », coûts, assurances et fret inclus à cette limite.
Définitions

Moyenne centrée sur 3 mois
Dans le cadre de l’analyse mensuelle des séries du commerce extérieur, on calcule la moyenne centrée sur 3 mois pour le solde des échanges FAB/FAB ainsi que pour les exportations FAB et importations FAB. Pour chacune de ces grandeurs économiques, la moyenne centrée sur 3 mois permet de « lisser » la série et ainsi d’éliminer les fluctuations les moins significatives.
Dans la pratique, calculer la moyenne centrée sur 3 mois consiste à calculer, pour chaque mois m, la moyenne de la série sur les trois mois m-1, m et m+1. Pour le dernier mois de la série (comme pour le premier mois), ce calcul n’est a priori pas possible puisque la valeur du mois m+1 (respectivement du mois m-1) est inconnue.
Dans le cadre de l’analyse mensuelle des séries du commerce extérieur, la valeur du mois m+1 utilisée pour le calcul de la moyenne centrée sur 3 mois du dernier mois de la série est donc estimée.

Contribution
L’évolution des exportations (respectivement des importations) peut être décomposée en la somme des contributions de ses différentes composantes (produits ou zones géographiques). La contribution d'une composante (un produit ou une zone géographique) aux exportations (respectivement aux importations) est égale au produit du taux de croissance de cette composante par son poids dans l'agrégat à la période précédente.

Acquis
L'acquis de croissance d'un agrégat (les exportations, les importations, le PIB…) pour un trimestre donné (respectivement une année N) correspond au taux de croissance de la variable entre le trimestre précédent T-1 (respectivement l’année précédente N-1) et le trimestre donné T (respectivement l’année N) que l'on obtiendrait si cet agrégat demeurait au niveau du dernier mois connu (respectivement du dernier trimestre) pour le reste du trimestre (respectivement du dernier trimestre).
Par exemple, lorsque le dernier mois connu est mai pour le deuxième trimestre, l'acquis de croissance des exportations pour le deuxième trimestre est égal au taux de croissance entre le premier et le deuxième trimestre que l'on obtiendrait si les exportations restaient au même niveau en juin qu’au mois de mai.

Demande intérieure totale
La demande intérieure totale est donnée par la somme, en comptabilité nationale, des emplois intermédiaires, des dépenses de consommation (des ménages et des administrations) et de la formation brute de capital fixe (investissement).

Demande mondiale adressée à la France
La demande mondiale adressée à la France est définie comme la somme pondérée des importations de nos principaux partenaires commerciaux, les poids représentent la part de chaque pays dans nos exports une année donnée

Taux de change effectif nominal de la France
Le taux de change effectif nominal de la France est une moyenne pondérée (la pondération étant spécifique à la France) des taux de change de l'euro par rapport aux monnaies des pays concurrents. La pondération du taux de change par rapport à un pays de la zone tient compte de la part de marché de la France dans ce pays et des parts de marché de ce pays et de la France dans chacun des marchés tiers. Le taux de change effectif réel de l'euro pour la France tient compte, outre le taux de change, du rapport des prix à l'exportation de la France avec les pays concurrents de la zone considérée. Une hausse du taux de change effectif nominal correspond à une dégradation de la compétitivité change
Nomenclature

Biens de consommation, biens d'investissement, biens intermédiaires
Aux fins de comparaison avec les évolutions des principaux agrégats de l’équilibre emplois-ressources en comptabilité nationale, définissant la demande intérieure totale en biens (consommation finale, investissement et consommation intermédiaire), les produits faisant l’objet d’échanges extérieurs peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, qui est particulièrement adaptée à l’analyse économique.
La classification des regroupements industriels utilisés s'appuie sur le règlement (CE) n° 656/2007 de la commission du 14 juin 2007.
 
Dans le cadre des analyses mensuelles, trimestrielles et annuelles, les produits hors énergie sont classés en trois groupes :
 
• Biens d'investissement : C25A, C25B, C25C, C26B, C26C, C26E, C26F, C28A, C28B, C28C, C28D, C29A, C29B, C30A, C30B, C30C, C32B
• Biens de consommation : C10A, C10B, C10C, C10D, C10E, C10G, C10H, C11Z, C12Z, C13Z, C14Z, C15Z, C18Z, C20B, C21Z, C26D, C26G, C27A, C30E, C31Z, C32A, C32C
• Biens intermédiaires : B07Z, B08Z, C10F, C10K, C16Z, C17A, C17B, C20A, C20C, C22A, C22B, C23A, C23B, C24A, C24B, C24C, C25E, C26A, C27B