Analyse mensuelle - septembre 2019

 
Le solde du commerce extérieur de marchandises de la France s'établit à :
-5,551 milliards d'euros

 
Version imprimable
 
Données complémentaires



En tendance, le déficit du commerce extérieur reste élevé au cours du troisième trimestre de l’année : –5,2 milliards d’euros en septembre, après –5,3 milliards en juillet et août, contre –4,8 milliards d’euros au cours du second trimestre.
En septembre, les exportations sont en faible croissance, alors que les importations sont quasiment stables. Les déficits des produits énergétiques et des biens de consommation se réduisent légèrement tandis que celui des biens d’investissement continue lentement de se creuser.

Avertissement : En raison de la prise en compte tardive de certaines données, les importations de marchandises ont été revues sensiblement à la hausse sur la période comprise entre novembre 2017 et août 2019. Cette révision conduit à une baisse du niveau du solde commercial FAB/FAB de la France estimée à 0,6 milliard d’euros en 2017, 4 milliards en 2018 et 3 milliards en 2019. Cette révision pèse particulièrement sur les importations de produits informatiques (CI) d’une part et sur nos échanges avec les États-Unis et l’Asie d’autre part.
Dans un premier temps, une estimation a simplement été ajoutée aux données de collecte, afin de constituer les agrégats au niveau A129 par produits d’une part, et par pays d’autre part. Ces révisions s’appliquent aux séries corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables et à celles qui ne le sont pas. Des travaux complémentaires sont nécessaires pour réviser les séries statistiques au niveau détaillé NC8 par produits, aux agrégats par produits correspondants (SH2 à SH6), aux séries ventilées au niveau départemental et régional, ainsi qu’aux données ventilées simultanément par produits et par pays.
Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LE SOLDE EST STABLE EN MOYENNE MOBILE SUR TROIS MOIS

En moyenne mobile, le solde progresse très légèrement en septembre 2019 (-5,2 Mds€ après -5,3 Mds€ en juillet et en août). Le solde est cependant dégradé par rapport au niveau du second trimestre 2019 (-4,8 Mds€) et par rapport aux niveaux de novembre 2018 à janvier 2019 (-4,4 Mds€).
 
Les importations sont tendanciellement stables depuis le mois de février 2019. Quant aux exportations, elles rebondissent légèrement après avoir été globalement orientées à la baisse entre avril et août 2019.
 
En cumul sur les 12 derniers mois glissants, le solde reste stable depuis mai. Il atteint –58,5 Mds€ en septembre 2019, contre ‑63,2 Mds€ en septembre 2018.
 

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)

En Md€  Données mensuelles Moyennes mobiles centrées trois mois (2)
09.2019 08.2019 07.2019 06.2019 MM 09.2019 MM 08.2019 MM 07.2019 MM 06.2019
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -5,6 -5,4 -5,0 -5,6 -5,2 -5,3 -5,3 -4,8
Exportations 41,7 42,7 42,3 41,8 42,4 42,2 42,3 42,7
Importations 47,3 48,1 47,3 47,4 47,7 47,6 47,6 47,5
 Source : DGDDI


 


 

Echanges par produits Données CAF/FAB

LE SOLDE ÉNERGÉTIQUE CONTINUE DE PROGRESSER

En tendance, le solde énergétique CAF/FAB(3) s’améliore sensiblement depuis deux mois du fait d’une diminution marquée des importations d’hydrocarbures naturels.
 
Hors énergie, le solde des échanges est stable en septembre (–3,5 Mds€), le rebond des exportations compensant la nouvelle progression des importations. Cette stabilité du solde fait suite à une tendance baissière, installée depuis novembre 2018 et qui s’est accélérée en juillet et en août 2019.

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie

En Md€  Données mensuelles Moyennes mobiles centrées trois mois (2)
09.2019 08.2019 07.2019 06.2019 MM 09.2019 MM 08.2019 MM 07.2019 MM 06.2019
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -7,2 -7,1 -6,6 -7,2 -6,8 -7,0 -7,0 -6,4
Énergie -3,1 -3,8 -3,6 -3,8 -3,3 -3,5 -3,8 -3,8
CAF/FAB hors énergie -4,1 -3,3 -3,0 -3,4 -3,5 -3,5 -3,2 -2,6
 Source : DGDDI

 


 

LE SOLDE EN BIENS D’INVESTISSEMENT RESTE ORIENTÉ À LA BAISSE

Le solde en biens d’investissement est en dégradation tendancielle depuis un an. Le déficit est ainsi revenu à un niveau historiquement élevé.
 
Depuis le début de l’année, les importations sont en forte hausse (produits des industries automobiles et aéronautiques), tandis que les exportations sont globalement stables.

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens d'investissement (4)

 

LE SOLDE S’AMÉLIORE DE NOUVEAU POUR LES BIENS DE CONSOMMATION

En moyenne mobile, le solde en biens de consommation augmente de nouveau en septembre, après avoir été stable de mai à juillet 2019. Cette amélioration s’explique par une croissance plus forte des exportations comparativement aux importations sur les deux derniers mois.
 
Les tendances les plus notables sont la réorientation à la hausse des exportations de boissons et d’articles de joaillerie et bijouterie depuis deux mois et la progression de l’excédent pharmaceutique depuis le début de l’année.

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

 

LE SOLDE EN BIENS INTERMÉDIAIRES RESTE STABLE

Le solde en biens intermédiaires s’est stabilisé depuis cinq mois. D’abord observée dans un contexte de diminution des échanges, cette stabilisation perdure en août et septembre alors qu’exportations et importations rebondissent.
 
A l’exportation, ce sont les ventes d’équipements électriques et de métaux qui se sont réorientées plus favorablement tandis qu’à l’importation ce sont les achats de produits chimiques et de métaux qui sont concernés.

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)

En Md€  Données mensuelles Moyennes mobiles centrées trois mois (2)
09.2019 08.2019 07.2019 06.2019 MM 09.2019 MM 08.2019 MM 07.2019 MM 06.2019
Solde
Biens d'investissement -2,1 -1,8 -1,2 -1,1 -1,8 -1,7 -1,4 -1,0
Biens intermédiaires -1,7 -1,5 -1,6 -1,7 -1,6 -1,6 -1,6 -1,6
Biens de consommation -0,3 -0,3 -0,5 -0,7 -0,3 -0,4 -0,5 -0,5
Exportations
Biens d'investissement 14,5 15,5 15,4 15,4 15,2 15,1 15,4 15,6
Biens intermédiaires 11,1 11,2 10,9 11,0 11,2 11,1 11,0 11,1
Biens de consommation 12,2 12,0 12,0 11,7 12,2 12,1 11,9 12,0
Importations
Biens d'investissement 16,6 17,3 16,6 16,5 17,0 16,8 16,8 16,5
Biens intermédiaires 12,8 12,7 12,6 12,7 12,8 12,7 12,6 12,7
Biens de consommation 12,6 12,3 12,5 12,4 12,5 12,5 12,4 12,4
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est estimé.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(4)  Les produits manufacturés peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, ce qui est  particulièrement adapté à l'analyse économique.
 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire