Analyse mensuelle - décembre 2019

 
Le solde du commerce extérieur de marchandises de la France s'établit à :
-4,053 milliards d'euros

 
Version imprimable
 
Données complémentaires



Depuis octobre, le déficit du commerce extérieur tend à se réduire. En moyenne mobile, il atteint 4,6 milliards d’euros en décembre 2019 après 4,8 milliards en novembre et 5,2 en octobre. Cette amélioration récente s’inscrit dans un contexte de recul des importations et de stabilité des exportations.

Le déficit des produits énergétiques est globalement stable sur le deuxième semestre 2019, la baisse des approvisionnements sur la période contrebalançant celle des livraisons. Hors énergie, la tendance est à l’amélioration du solde depuis deux mois. Le solde en biens de consommation progresse notamment en décembre en raison du repli marqué des importations de produits pharmaceutiques. À l’inverse, le déficit en biens d’investissement cesse de se réduire en décembre dans le sillage des exportations de matériels de transport, qui marquent le pas après la progression sensible du trimestre précédent. Quant aux biens intermédiaires, le déficit est globalement stable sur l’année 2019, le recul des importations compensant celui des exportations.
Solde commercial de la France (Biens) Données FAB/FAB

LE SOLDE S’AMÉLIORE EN MOYENNE MOBILE SUR TROIS MOIS

En moyenne mobile, le solde progresse en décembre pour le deuxième mois consécutif (–4,6 Mds€ par rapport à –4,8 Mds€ en novembre et –5,2 Mds€ en octobre). Après sa baisse prononcée observée en juillet, il s’est stabilisé jusqu’en octobre avant de s’améliorer depuis deux mois.
En fin d’année, les importations sont tendanciellement à la baisse. Après s’être maintenues au même niveau de mai à septembre, les importations ont reculé sur le dernier trimestre 2019. Quant aux exportations, la tendance est globalement à la stabilité sur le deuxième semestre 2019 après la baisse intervenue au cours du deuxième trimestre 2019.
En cumul sur les 12 derniers mois glissants, le solde se maintient depuis le mois de mai. Il atteint –59,3 Mds€ sur l’ensemble de l’année 2019, revenant ainsi à un niveau proche de 2017, après la baisse sensible observée en 2018.

1-  Montants mensuels des échanges et solde FAB/FAB (1)


En Md€  Moyennes mobiles centrées trois mois (2) Données mensuelles
MM 12.2019 MM 11.2019 MM 10.2019 MM 09.2019 12.2019 11.2019 10.2019 09.2019
Ensemble FAB/FAB (1), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -4,6 -4,8 -5,2 -5,2 -4,1 -5,4 -4,9 -5,3
Exportations 42,1 42,3 42,3 42,4 41,9 42,1 43,0 41,6
Importations 46,7 47,1 47,4 47,6 46,0 47,5 47,9 46,9
 Source : DGDDI



 

Echanges par produits Données CAF/FAB

LE SOLDE ÉNERGÉTIQUE EST STABLE SUR LE DEUXIÈME SEMESTRE

En moyenne mobile, le solde énergétique CAF/FAB(3) est globalement stable depuis le mois d’août 2019 et se chiffre à –3,6 Mds€ en décembre. Cette stabilité s’inscrit dans un contexte de baisse tendancielle des échanges énergétiques en valeur. Côté importations, le recul des approvisionnements d’hydrocarbures au cours du deuxième semestre 2019 est atténué par la progression des achats de pétrole raffiné sur la période.
Hors énergie, la tendance est à l’amélioration du solde des échanges depuis deux mois, qui atteint –2,6 Mds€ en décembre 2019, sous l’effet du recul des importations.

2-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3): énergie et hors énergie


En Md€  Moyennes mobiles centrées trois mois (2) Données mensuelles
MM 12.2019 MM 11.2019 MM 10.2019 MM 09.2019 12.2019 11.2019 10.2019 09.2019
Ensemble CAF/FAB (3), y compris matériel militaire et données sous le seuil
Solde -6,2 -6,4 -6,8 -6,8 -5,6 -7,0 -6,5 -6,9
Énergie -3,6 -3,6 -3,5 -3,5 -3,4 -3,9 -3,6 -3,1
CAF/FAB hors énergie -2,6 -2,8 -3,3 -3,3 -2,2 -3,1 -2,9 -3,8
 Source : DGDDI

 


LE SOLDE EN BIENS D’INVESTISSEMENT INTERROMPT SA PROGRESSION

En décembre, la tendance à la hausse du solde en biens d’investissement s’interrompt, après la nette amélioration observée le trimestre précédent. Cela s’explique notamment par la stabilité des exportations de matériels de transport, qui fait suite à trois mois de hausse sensible.
Quant aux importations, après avoir été orientées à la hausse depuis le début du quatrième trimestre 2018, elles reculent légèrement sur le dernier trimestre 2019.

3-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens d'investissement (4)

 

LE SOLDE POUR LES BIENS DE CONSOMMATION INTERROMPT SA DÉGRADATION

En moyenne mobile, le solde en biens de consommation progresse légèrement en décembre, après s’être dégradé entre août et novembre.
Cette amélioration est due au repli des importations de produits pharmaceutiques, après la hausse entre avril et octobre. À l’inverse, la baisse des exportations, en particulier en produits pharmaceutiques, s’arrête en décembre.

4-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens de consommation (4)

 

LE SOLDE EN BIENS INTERMÉDIAIRES EST RELATIVEMENT STABLE

Le solde en biens intermédiaires est globalement stable sur l’année 2019, la légère baisse des importations sur l’année étant compensée par le repli de même ampleur des exportations.
Sur un an, les tendances les plus significatives concernent les produits chimiques de base et les produits sidérurgiques et de transformation de l’acier, pour lesquels les approvisionnements comme les livraisons diminuent dans des proportions similaires.

5-  Soldes mensuels des échanges CAF/FAB (3) de biens intermédiaires (4)

 

6-  Évolution des échanges CAF/FAB (3) de produits manufacturés par usage final (4)


 
En Md€  Moyennes mobiles centrées trois mois (2) Données mensuelles
MM 12.2019 MM 11.2019 MM 10.2019 MM 09.2019 12.2019 11.2019 10.2019 09.2019
Solde
Biens d'investissement -0,8 -0,8 -1,3 -1,5 -0,5 -1,1 -0,8 -2,1
Biens intermédiaires -1,4 -1,4 -1,6 -1,5 -1,3 -1,6 -1,5 -1,6
Biens de consommation -0,7 -0,8 -0,8 -0,6 -0,5 -1,0 -1,0 -0,3
Exportations
Biens d'investissement 15,7 15,8 15,3 15,3 15,9 15,4 16,1 14,4
Biens intermédiaires 10,9 10,9 11,0 11,1 10,7 11,0 11,0 11,1
Biens de consommation 11,8 11,8 12,0 12,1 11,8 11,7 12,0 12,2
Importations
Biens d'investissement 16,5 16,6 16,6 16,9 16,4 16,5 16,9 16,5
Biens intermédiaires 12,3 12,4 12,6 12,6 12,0 12,6 12,5 12,7
Biens de consommation 12,5 12,7 12,8 12,6 12,2 12,7 13,0 12,5
 Source : DGDDI  


 
(1)  Échanges FAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(2)  NB : Le dernier point de la moyenne centrée sur 3 mois est estimé.
(3)  Échanges CAF/FAB en Md€ corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO)
(4)  Les produits manufacturés peuvent être structurés par usage final à l’aide de la nomenclature des principaux regroupements industriels, ce qui est  particulièrement adapté à l'analyse économique.
 
 
Pour plus de précisions sur les concepts et la méthodologie utilisés, se reporter au glossaire