Historique de la balance commerciale de la France
Solde FAB/FAB y compris matériel militaire
 

 
Déficit de -2,718 milliards d'euros en mai 2009
Déficit cumulé de -54,244 milliards pour les 12 derniers mois
 Plus élevé qu'en décembre 2008, le déficit du mois reste en deçà des niveaux records atteints en septembre et octobre 2008, respectivement 5,542 milliards d'euros et 6,359 milliards d'euros. Les plus élevés de ces dernières années, ils sont également les plus élevés jamais observés, puisque les échanges se sont considérablement amplifiés au cours du temps.
 
La comparaison historique des soldes a néanmoins peu de sens dès lors que les périodes de comparaison sont éloignées.
 
 Comment, en effet, rapprocher le montant des déficits de 2008 de ceux connus en 1974 (choc pétrolier) alors que le niveau des flux d'échanges était à l'époque plus de 12 fois inférieur.
 L'indicateur "taux de couverture" (rapport exportations/importations), indépendant du niveau des échanges, permet de s'affranchir de ce problème. Sous cet angle, les déséquilibres récents de la balance commerciale (86,3% en septembre, 83,6% en octobre 2008 et taux annuel de 87,3% pour les 12 derniers mois) sont cette fois comparables à celui de l'année 1982 (taux de 87,1%).


 
Les limites de la comparaison mensuelle :
 
La question de l'importance d'un déficit ou d'un excédent a surtout du sens sur une période de temps limité au cours de laquelle le niveau des échanges est d'ordre voisin.
Vouloir comparer, par exemple, le déficit d'octobre 2008 à ceux de l'année 2000 (graphique 1) n'a pas vraiment de sens, vu la différence de niveau des échanges.
 
Graphique 1 : Evolution sur 9 années glissantes de la balance commerciale de la France
données FAB/FAB y compris matériel militaire, CVS-CJO, en milliards d'euros
 
Même entre dates rapprochées, la référence à des soldes mensuels doit être relativisée
 du fait des révisions successives des statistiques susceptibles de modifier le classement des soldes.
 du fait des aléas conjoncturels qui, au delà de la désaisonnalisation des flux, peuvent provoquer une amplification ou une diminution ponctuelle du solde commercial.
 
Il convient donc de replacer systématiquement un solde mensuel dans un contexte chronologique.

 
 
Au delà de 10 ans :
 
Ce qui est vrai pour une période de 9 ou 10 ans l'est encore plus pour des données relevant de périodes très anciennes : ainsi, en 2008, les flux sont 25 fois plus élevés qu'en 1971!
Vu le recul, la référence à des données annuelles s'impose : la précision mensuelle devient illusoire pour les flux comme pour le solde.
 

 
Quelques chiffres :
 
1974: déficit de -2,571 milliards d'euros (contre-coup premier choc pétrolier)
 
1982: déficit de -14,250 milliards d'euros
 
1997: excédent de +23,795 milliards d'euros
 
2008: déficit de -55,384 milliards d'euros
 
Année glissante (juin 2008-mai 2009) : déficit de -54,244 milliards d'euros
 

  Graphique 2 : Evolution de la balance commerciale de la France de 1971 à 2009
données FAB/FAB y compris matériel militaire, brutes, en milliards d'euros (taux de conversion 1€=6,55957 FRF)

 
Encore faut-il remarquer que les comparaisons entre les années "distantes" sont parfois rendues délicates en raison de changements méthodologiques :
 
Le meilleur indicateur : le taux de couverture
 
Compte tenu de l'ensemble des précautions énoncées, le taux de couverture (rapport entre les exportations et les importations, 100 étant l'équilibre) est le meilleur indicateur pour comparer les soldes des échanges commerciaux entre deux périodes.
 
Graphique 3 : Flux et taux de couverture depuis 1971
données FAB/FAB y compris matériel militaire, CVS-CJO, brutes, en milliards d'euros (taux de conversion 1€=6,55957 FRF)
 
 

 
Quelques Dates :
 
1974: Contre-coup du premier choc pétrolier de 1973.
 
1982: Contre-coup du second choc pétrolier de 1979.
 
2004: Forte hausse du cout des matières premières.
 
Mi-2007: Début de la forte hausse des prix du pétrole.
 
Septembre 2008: Eclatement de la crise financière mondiale.